ACTUALITES TRAVAUX INFOS CONTACT ARCHIVES

PRÉCÉDENT   TOUS   SUIVANT  
GARENNES
Gallerie AAC
Rénovation d’une habitation particulière
Adresse : Rue des Garennes 86 à 1170 Bruxelles
Maître d’ouvrage : Mr et Mme Hervé van den Abeele
Programme : Habitation unifamiliale
Année de construction : Construction +- 1880. – Exécution en cours
Surfaces brutes du projet hors sol : 609 M2
Surfaces brutes du projet sous sol : -
Montant global des travaux HTVA : NC

Description du projet :


La maison existante, altérée au cours du temps, date de +-1880. Vers 1900 a été ajoutée une extension de deux travées, l’escalier latéral en bois prenant une position centrale. La façade a été enduite, et les baies de fenêtres garnies de moulures et clés, le tout dans un esprit néo-classique finissant, en rupture avec le style pittoresque caractéristique de Boitsfort. Le projet vise à donner à cette maison un calme et une unité architecturale, tant par la nouvelle extension que par le remaniement des espaces intérieurs. Les sous-sols seront maintenus dans leur état actuel et assainis. Le rez de chaussée sera remanié, tout en conservant la trame portante du bâtiment. L’escalier, hérité de l’ancien plan d’avant 1900, étriqué et mal placé, sera déplacé vers l’avant. Les salons conserveront leur affectation, et bénéficieront d’un éclairage zénithal à l’arrière ménagé dans le volume de la saillie existante. L’extension occupera toute la largeur de la façade arrière et sera couverte d’une structure bois apparente et fermée par un ensemble en acier vitré. La façade rue sera restaurée, avec menuiseries à l’identique. La façade jardin sera remaniée et percée de nouvelles ouvertures, régulières, dans l’esprit néo-classique. Une verrière en acier vitré et des fenestrons hauts assureront l’éclairage des pièces arrière du volume principal. L’extension nouvelle s’affirmera clairement comme un ensemble vitré, à dominante verticale. En fond de parcelle, un atelier sera construit dans le vocabulaire architectural et les matériaux de l’extension de la maison. Dans la mesure du possible et dans le respect des éléments patrimoniaux, le bâtiment existant sera isolé thermiquement en vue d’atteindre un niveau K 33.

Photos Vincent Everarts